La trilogie des confins

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

trilogie

 De Cormac McCarthy

 

 

Contient : De si jolis chevaux. - Le grand passage. - Des villes dans la plaine. – Pour la première fois en France, les trois romans qui constituent La trilogie des confins sont réunis ici en un volume. Par l'auteur de "La Route", Prix Pulitzer et Prix des Librairies Initiales.

Incontournable. De si jolis chevaux : 1949. Parce que les choix de l'Amérique moderne condamnent leurs rêves d'aventure, John Grady Cole et Lacey Rawlins quittent le Texas et chevauchent vers le Mexique. Ils iront vivre ailleurs, au royaume des chevaux, pour célébrer avec une nature intacte des noces éternelles. Violente, tourmentée, traversée d'aveuglants moments de bonheur, leur odyssée se transforme pourtant en descente aux enfers. Intransigeant, visionnaire, ce roman bouscule les espoirs et les repères d'une condition humaine à jamais prisonnière de ses passions dans l'indifférence de l'univers. De si jolis chevaux a remporté, en 1992, le National Book Award, la plus haute distinction littéraire des Etats-Unis.

Le grand passage: Ce second volet de La Trilogie des confins prend place dans les années 20-30 entre l'Arizona et le Mexique. Jeune enfant, Billy Parham allait la nuit voir danser les loups. A seize ans, la présence d'une louve sur les terres du ranch familial déclenche une traque. Lorsqu'un matin, Billy découvre la louve prise dans un piège, il n'a pas le courage de l'achever. Un accord tacite s'instaure entre eux. La louve cesse de grogner, Billy abaisse son fusil. L'échange de leurs regards en dit assez. Elle est à bout de forces, et cependant Billy sent en elle une force incroyable, une révolte sourde. Il ne la tuera pas, au contraire, il va la libérer et la ramener sur sa terre natale, au Mexique.

Des villes dans la plaine: Troisième et dernier volet de la « Trilogie des confins », ce roman réunit John Grady Cole et Billy Parham. Tous deux se retrouvent dans un ranch du Nouveau- Mexique, peut-être un des derniers bastions de l'Ouest sauvage dont la disparition, en ce début des années 50, est annoncé. Accompagné de son ami, et pour l'amour d'une jeune prostituée mexicaine, John Grady va précipiter sa propre fin, en même temps que celle du rêve de liberté que fut le mythe américain de la Frontière.

Unissant dans une même vision l'intériorité, le monde animal, les forces de la nature et le mouvement de l'Histoire, Cormac McCarthy écrit le grand roman chamanique de cette fin de siècle.

Ed. de l'Olivier, 2011 - 1190 p.

 

Disponible à la médiathèque Michel-Nicolas d'Evron.


OPAC Détail de notice